Atlantis Formation

Découvrez la réserve Cousteau, sa faune et sa flore marines exceptionnelles !


Rédigé le Samedi 15 Avril 2017 à 11:38 | Lu 18842 fois



Surnommé «La Réserve Cousteau » ce site fait partie du - Parc National de GUADELOUPE-. A quelques minutes de la plage Malendure sur la commune de Bouillante, il est devenu le lieu incontournable de la plongée, grâce à la richesse de sa faune et de sa flore qui n’ont rien à envier aux plus beaux spots de la planète. Un massif corallien riche en éponges, gorgones, des couleurs et des rencontres inoubliables au milieu de centaines d’espèces de poissons tropicaux, tortues, langoustes, murènes, hippocampes ….. Les plus belles plongées en Guadeloupe se passent généralement dans la Réserve Cousteau !

Statue à voir au fond de la Réserve Cousteau
Statue à voir au fond de la Réserve Cousteau

Un peu d’historique : COUSTEAU c’est qui, c’est quoi ???

Mais qui est COUSTEAU ? De son vrai nom : Jacques-Yves Cousteau, (1910-1997), il commence en 1930 comme officier de la Marine nationale française, en 1939/ 1940 il participe à de nombreux faits de guerre. Ses surnoms lui resteront : « le Commandant COUSTEAU » ou « le PACHA ». En 1937, il découvre le monde sous- marin et devient un passionné de la mer. Cousteau veut découvrir le fond des océans et perfectionne, avec l’ingénieur Émile Gagnan, le principe du scaphandre autonome, et du détendeur. Il testera les premiers équipements de plongée sous-marine moderne dans le Var en mer méditerranée en juin 1943, avec ses fidèles amis Philippe Tailliez et Frédéric Dumas; ils deviendront alors «Les Trois Mousquemers ». En 1950 le Commandant Cousteau se retrouve à la barre du navire « la CALYPSO » à bord duquel il va parcourir les mers du monde et devenir un explorateur océanographique, et parallèlement cinéaste et réalisateur de documentaires sous-marins avec le célèbre - Le monde du silence- de Louis Malle : Palme d'or du Festival de Cannes en 1956 et un Oscar à Hollywood la même année. Dans les années 80 /90 ses documentaires passent à la télévision et suscitent bien des vocations chez les jeunes. C’est un peu à cause du Commandant qu’on finit moniteur de plongée !!!! 

Découvrez la réserve Cousteau, sa faune et sa flore marines exceptionnelles !

« L’équipe COUSTEAU » en GUADELOUPE à Malendure

Fin 1959, au large des îlets Pigeon en Guadeloupe, l’équipe du commandant COUSTEAU effectue des tests de plongée pour l'essai de la soucoupe plongeante, l’un des premiers véhicules d'exploration sous-marine avec des hublots, permettant des prises de vue des fosses abyssales. L’équipage descend alors jusqu’à -400mètres, un record à l’époque pour ce petit sous-marin biplace de 3 mètres de large par 1.46 mètre de haut, qui ne peut accueillir que deux passagers allongés sur le ventre avec devant eux, un hublot à 180 degrés de champ de vision. Sa propulsion est faite par des Hydrojets, et son alimentation par des batteries qui furent un gros souci lors de la mise en configuration des plongées. La soucoupe SP-350, surnommée « Denise » est très souvent manœuvrée par Albert Falco, chef pilote, et également capitaine du navire: la CALYPSO. C’est au cours de la 9ème plongée, qu’un court-circuit déclaré dans les batteries, endommage le bathyscaphe. En attendant les réparations, l’équipe plonge sur les sites des Ilets Pigeon, et trouve l’endroit magnifique. Il n’en faudra pas plus pour que le nom de Cousteau soit associé aux Ilets. C’est en 1974, que le Commandant Jacques-Yves Cousteau alors Directeur du Musée océanographique de Monaco, par un courrier adressé au Directeur de l’INRA, donne un avis très favorable, pour le classement du site en réserve à cause de son exceptionnelle richesse. Si rien n’a été fait à cette époque, l’appellation de “Réserve Cousteau” a été communément utilisée par les divers clubs de plongée locaux. 

Découvrez la réserve Cousteau, sa faune et sa flore marines exceptionnelles !

Réserve COUSTEAU et Parc National de GUADELOUPE

A partir de 1996, les activités autour des Ilets Pigeon sont règlementées, notamment la pêche et la chasse sous-marine. En 1989, puis en 2004, le préfet de Guadeloupe règlemente les mouillages et la navigation autour des Ilets Pigeon, en installant des corps morts pour ne plus jeter l’ancre. Au cours de l'année 1998, le sculpteur Albert FAGE réalise le buste en bronze du Commandant Jacques-Yves COUSTEAU. Il peint en rouge le célèbre bonnet et vernit l'ensemble. En janvier 2004, la mairie de Bouillante décide de rendre hommage à Jacques Yves Cousteau en immergeant son buste sur les Ilets Pigeon par 12 mètres de fond, sur le site du « Jardin de Corail ». Cérémonie émouvante en la présence des anciens de l'équipe de la Calypso: - Albert Falco, ancien capitaine de la Calypso - Le docteur Laval, médecin à bord de la Calypso - Michel Metery - et bien sûr Jean Michel Cousteau, fils du commandant. Alors que la fameuse « Réserve Cousteau »n'a jamais été qu'un vœu pieu du Cdt Cousteau, ce buste officialise la qualification du site tout en rendant un hommage subaquatique au Commandant. C’est en Juin 2009 que le Parc National de Guadeloupe fait passer les Ilets Pigeon en CŒUR DE PARC et agrandit la réserve de la Pointe Mahaut (Pointe Noire) au Nord, jusqu’à la pointe Lézarde (Bouillante) au sud. 

Découvrez la réserve Cousteau, sa faune et sa flore marines exceptionnelles !

La Réserve COUSTEAU, l’un des plus beaux sites de plongée en Guadeloupe.

Le calme de la mer de Caraïbes associé à la beauté des montagnes de la côte sous le vent, et à quelques minutes de bateau de la plage de Malendure : les Ilets Pigeon, principal site de plongée avec pas moins de 6 spots à découvrir. Victime de leurs succès les ilets sont malheureusement surpeuplés de plongeurs pendant les périodes touristiques. Les 2 petits ilets qui pointent des profondeurs entre 40 mètres à l’est et 60 mètres à l’ouest, sont encerclés d’un tombant majestueux qui remonte en pente douce jusqu’à la surface. 3 principaux sites de mouillages sûrs et faciles d’accès, toujours proche du récif pour des immersions sous-marine toutes en douceurs. Il y’en a pour tous, du baptême aux plongeurs expérimentés avec :

• Le Jardin de Corail : Un massif de corail fabuleux juste à 3 mètres en dessous du bateau : corail cerveau, corne de cerf, corne d’élan etc…. La pente nous emmène devant le buste du Commandant Cousteau à 12 mètres où d’énormes capitaines trainent à la recherche de coquillages à manger et où le Lambi - Strombus Gigas- progresse très très lentement…. Puis c’est le long du tombant que l’on rencontre les curieux Platax sur 20 mètres toujours en banc et en famille. Dans les courants modérés laissons place aux Carangues qui chassent en groupe à la pointe du même nom devant le petit ilet. Imperturbable devant son éponge la tortue imbriqué déguste son repas, laissons là tranquille et revenons trainer dans les champs de gorgones plumes abri des poissons papillons proche des mouillages.

• La Piscine : Dans quelques mètres d’eau le blanc du sable corallien illumine le bassin tel une piscine. Invisible , le mabouya où poisson lézard surveille la baignade. Le récif s’enrichi et offre le long de la pointe barracuda gardien des lieux, des vallons sur 30 mètres parsemés de corail fil de fer et de corail noir éventail, quelques longues marches de roches abritant de gros poissons lions s’appuient sur le sable à 60 mètres de profondeur. En revenant vers le petit îlet, on croisera quelques Thazard Franc, et Ange Français curieux de nos bulles bruyante et brillantes, la promenade se fini à la recherche des hippocampes long nez, jaune, orange, bordeaux, où noir immobiles et impassibles sous la surveillance des pagres dents de chien propriétaire des lieux…..

• L’aquarium : Le long d’une bande de sable style piste de ski s’enfonce un magnifique tombant qui dégringole jusqu’à 50 mètres où d’énormes éponges tonneaux découpent le relief. Sous les différentes strates du récif se cachent d’énormes langoustes Royales et où parfois s’agite le massif crabe-araignée. La recherche des sources chaudes agrémente le parcours et nous fera découvrir quelques murènes tachetées où serpentines. On arrive à la Bouée Anticyclonique mouillage solitaire départ d’un plateau corallien sur 8 / 10 mètres fabuleusement riche en éponge balles, cordes, feu, tubulaires un festival de formes et de couleurs …

Le Parc National entretien les Bouées de Mouillages : blanches pour les professionnels, jaunes pour les plaisanciers, et avise les utilisateurs :
• Bateau inférieur à 12 mètres.
• Pas de mouillage la nuit.
• Une seule embarcation par bouée.
• Un pilote doit rester à bord.
• Obligation de vérifier le mouillage une fois attaché.

Plus autour des ilets, 2 épaves ont été immergées pour les plongeurs :

• Le Gustavia : en 1991 ce caboteur de l’armement Lacascade-Michaux est malmené par le cyclone Hugo. Ne pouvant plus reprendre la mer, il est coulé et repose sur un fond de sable à 39 mètres face aux ilets pigeon. A la descente les Barracudas sont là, nombreux et curieux. L’épave se profile et l’exploration commence. Un couple d’ange français nous accueil et nous guide au travers des membrures à ciel ouvert recouverte d’éponges balles et tubulaires….La profondeur nous presse car rapidement la décompression nous pousse à remonter, un coup d’œil sur le sable pour apercevoir un « champ » d’anguille jardinière et on effectue nos paliers sous la surveillance des bécunes.

• Le Franjack : en 1996, cet ancien sablier de 50 mètres est volontairement immergé sur 23 mètres de fond afin de constituer une nouvelle épave accessible aux plongeurs de niveau 1. Malmené par les houles cycloniques, le bateau se désagrège lentement et s’enfonce dans la vase, mais sa colonisation par les différentes éponges est spectaculaire. Une multitude de poissons profitent de cet abri artificiel : pagres, gorettes, pisquettes, cardinaux, vieilles , et quelques tortues vertes profite aussi des lieux pour la sieste et la nuit. En fouillant sous les tôles on dénichera une énorme murène verte propriétaire des lieux. La salle des machines accessible aux plongeurs téméraires aiguisera votre sens de l’aventure et de la découverte !!! Et une troisième épave (Hors réserve) entre Thomas et Anse à la barque :

• L’Augustin Fresnel II : C’est un navire des phares et balises, qui de 1990 à 1994, a été affecté au centre de balisage de Pointe à Pitre pour assurer l’entretien des bouées des Antilles et de la Guyane. L’immersion du navire répondait avant tout à la nécessité de le faire disparaître pour des raisons de sécurité en saison cyclonique. L’objectif final de cette opération était également de servir de site de plongée supplémentaire et de base de travail à la recherche scientifique. Immergé en 2003 sur 25 mètres, la force de la houle cyclonique de DEAN (Cyclone de classe 4) en aout 2007 déplacera l’épave sur 33 mètres. Elle abrite maintenant de nombreuses espèces et notamment un couple d’ange gris.

Toujours dans la Réserve, mais le long de la côte sous le vent, 4 fabuleux sites de plongées incontournables et accessibles à tous mais injustement négligés car n’étant pas sur les îlets:

• La Pointe Malendure : Ici plusieurs secs et grosses roches se succèdent entre 5 et 15 mètres, banc de bécunes, banc de pisquettes, banc de pagres, banc de maniocs, sa chasse et sa virevolte dans tous les sens !!! En remontant au nord de petits chemins se dessinent sur le sable, au bout se cachent les dollars et oursins des sables, prêt des roches quelques nudibranches broutes toute aussi lentement que se déplace nos holothuries pointillées où à fourrure. Si la plongée est en dérive alors on arrive sur le site suivant :

• Le Jardin Japonais : Ce plateau corallien est une succession de roches et de banc de sables où jouent à cache- cache les marionnettes à tête d’orée, un labyrinthe particulièrement riche en gorgones éventails et gorgones arborescentes supportent malgré elles des monnaies caraïbes qui les mangent. C’est au milieu des diverses éponges vases que s’abritent une multitude de petites animaux tel que les crabes à rostre, les ophiures, la crevette nettoyeuse, crevette de Pederson, crevette clap, crevette thor etc…. Jamais bien loin des plongeurs le baliste royal profite des remous des palmes pour se nourrir sans trop d’effort. Avant de rejoindre le bateau on traverse une arche à 10 mètres résidence de quelques langoustes brésiliennes.

• La Pointe Mahaut (proche Pointe Noire). Cet enchevêtrement de roches de 5 à 20 mètres est le lieu de vie idéal des poissons du récif. Les perroquets, chirurgiens, papillons donnent le ton des couleurs, alors que pour d’autre le mimétisme devient la solution pour survivre et manger : poisson pierre, poisson lion, carlet tropical, poisson trompette, murène des sables, hippocampes et antennaires rien n’est laissé au hasard pour se fondre dans le paysage, à vous de les découvrir !!!!

• La Pointe Lézarde( proche bouillante ) Ce mini sec paté nous fait tourner autour de plusieurs secs recouverts d’éponges encroutantes multicolores. A l’ouest on peut descendre jusqu’à 40 mètres sur un tombant où la proximité avec le bourg de Bouillante connu pour sa géothermie, fait sortir à de multiples endroit des sources chaudes troublants l’eau et oxydant le fond et même de longs chapelets de bulles qui s’échappent du récif très découpé où se cache un grand nombre de crustacés ainsi que des poissons de roches: le chevalier ponctué, les mombins, les soleils, les Ptérois Volitans . Proche de la surface le ballet des sergents major en rang serré fait tourner la tête. 

Découvrez la réserve Cousteau, sa faune et sa flore marines exceptionnelles !

Les SITES de plongées atypiques du club ATLANTIS FORMATION

Profitant de l’agrandissement de la Réserve par le Parc National, Atlantis Formation s’est rajouté quelques sites perso, en côte sous le vent. Eviter l’engorgement des ilets Pigeon et découvrir de nouveaux spots, c’est aller s’échapper sur des sites comme :

• Machette (proche plage de Machette).

• Le Mambo (proche Mahaut).

• Champagne (proche de Bouillante).

Ces sites ont la particularité de pouvoir accueillir tous les niveaux de plongés même les baptêmes et les débutants et surtout de se promener sans croiser une horde de plongeurs. La faune et la flore n’y démérite pas, car on y retrouve l’ensemble des espèces décrites ci-dessus !!! 

Découvrez la réserve Cousteau, sa faune et sa flore marines exceptionnelles !

La Faune et la Flore de la Réserve COUSTEAU

 « On s’attendait pas à voir tout ça, c’est fabuleux !!! » Voici la réaction de tous les plongeurs qui sorte de l’eau après leur immersion». Si vous avez lu la description des différents sites de plongée, vous avez maintenant une idée du formidable écosystème que représente la réserve Cousteau. La diversité des coraux, des éponges, des gorgones des animaux marins : poissons, tortues, crustacés, reptiles, coquillages etc… Avec un peu de chance vous pouvez croiser aussi quelques raies pastenagues et requins dormeurs, animaux rares car vite dérangé par la présence de plongeurs. Pendant les navigations les privilégiés peuvent même nager avec les dauphins, et de fin février à avril côtoyer les baleines à bosses qui migrent dans la Caraïbe. Un écosystème fragile à protéger. La renommée internationale de la Réserve Cousteau s’est faite grâce à son récif corallien le plus florissante de Guadeloupe et toute la vie sous-marine qui si abrite. Cette biodiversité reste encore très fragile car menacé par plusieurs facteurs non maitrisés. Si la fréquentation particulièrement importante liée au tourisme aquatique (plongée, kayak, bateau à fond de verre, randonnée palmé…) est à peu prêt contrôlée par le Parc National, l’urbanisation croissante avec ces rejets à la mer, à laquelle s’ajoutent les pressions naturelles (ouragans, houle cyclonique, crues), de nouveaux super prédateurs tel que le Ptérois Volitans, espèce invasive qui prolifère depuis 2 ans dans nos eaux, et les pollutions liées aux pesticides utilisés dans les plantations (Chloredécone, round up…) menacent cet écosystème exceptionnel mais si fragile. Cet article sur la plongée dans la Réserve Cousteau vous a intéressé, et bien nous c’est votre avis qui nous intéresse, alors ne partez pas sans laisser votre trace (sans empreinte écologique et impact sur l’environnement bien sûr). 

Après la lecture de cet article sur la Réserve Cousteau, nous n’allons pas nous quitter comme çà ?

Réserve Cousteau Plongée Guadeloupe
Réserve Cousteau Plongée Guadeloupe
Cet article sur la Réserve Cousteau vous a intéressé, et bien nous c’est votre avis qui nous intéresse, alors ne partez pas sans laisser votre trace (sans empreinte écologique et impact sur l’environnement bien sûr) :

1. RESERVEZ votre prochain baptême de plongée, explo, passage de niveaux à Bouillante, parlons en par mail, en venant nous voir directement à galet Pigeon 97125 Bouillante ou encore par téléphone au 0590.41.73.21 nous nous occuperons de vous.
2. CONTACTEZ NOUS pour toute demande d’informations sur la plongée à Bouillante, pour corriger une erreur de cet article ou ajouter une information.
3. INSCRIVEZ-VOUS à notre newsletter mensuelle et tenez-vous ainsi à jour de ce qui se passe à Atlantis Formation
4. FAITES UN LIEN vers cet article depuis votre propre site ou blog de plongée, nous avons essayez d’être complet pour que tous le monde n’est pas à refaire ce travail de fond, profitez en (extrait de texte possible, voir conditions dans les mentions légales)
5. PARLEZ de la plongée à Bouillante si vous la connaissez sur la chambre de notre forum ouverte à l’occasion de cette article pour partager votre expérience.
6. COMMENTEZ cette page (voir ci-dessous) SPAM interdit mais tout ajout d’une information sur la plongée à Bouillante que nous aurions raté sera laissée là avec les liens de l’auteur.
7. COMMENTEZ directement cet article sur vos propres réseaux sociaux ou vos blogs, nous essayerons de relayer vos propos ici même.
8. LINKER cette page grâce à notre barre Facebook / Google + /Twitter présente dans le premier paragraphe de cet article

Rien de tout cela ne vous fait envie, ni de partager et ni d’en parler, vous nous faites une petite  déprime non ?

Alors direction notre section Atlantis TV, un peu de mer des Caraïbes, de poissons, coraux et petites bulles vous feront du bien !

Découvrez la réserve Cousteau, sa faune et sa flore marines exceptionnelles !

Les liens de référence.

  • http://www.passion-calypso.com/le-soucoupe-plongeante/ http://www.papycousteau.com/article-833-retour-sur-l-evenement-117625989.html
  • http://coregua.free.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=58&Itemid=103
  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques-Yves_Cousteau
  • http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/04/16/guadeloupe-monstre- chimique_3160656_3244.html
  • http://etudescaribeennes.revues.org/3608

Vincent Meurice
Vincent, gérant d' Atlantis Formation, Course Director PADI, MF2/BEES2 Instructeur Régional FFESSM,... En savoir plus sur cet auteur



Vidéo à la Une
Photos
membre lutte contre poisson lion
ophiure de nuit
école padi
le gustavia
ANGE_F - Copie
platax
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            



Acompte plongée